Montréal 514-370-5383 / Québec 418-407-1909/ Ailleurs sans frais 833-903-0147 

MOISISSURES

Les moisissures sont toujours présentes dans l’air. Il est donc normal d’en retrouver dans les maisons dans la mesure où elles sont sensiblement les mêmes que celles retrouvées à l’extérieur, et dans des proportions similaires ou plus petites. 

Les moisissures ont besoin d’humidité pour se développer.

Il est important de contrôler le plus possible l’humidité relative dans une maison et la maintenir autant que possible entre 30 et 45 % en hiver, et ne pas dépasser 60% en été. De plus, il faut s’assurer qu’il n’existe pas d’infiltration d’eau auquel cas, les risques de contamination deviennent plus élevés.

De quoi une moisissure a-t-elle besoin pour vivre?

Une moisissure n’a pas besoin de beaucoup de nutriments pour vivre et se développer. Elle a besoin d’humidité et d’un taux humidité relative à plus de 50 % . Maintenir des matériaux humides trop longtemps risque donc de favoriser sa prolifération.

La moisissure se plaît généralement dans des températures situées autour de 25 °C, mais certaines se développent à des températures beaucoup moins ou beaucoup plus élevées. Elle privilégie les matériaux à base de cellulose (papier, carton, placoplâtre, bois) parce qu’elle se nourrit de matières organiques à l’intérieur de ces matériaux, mais elle est également capable de croître en surface sur le plastique, sur les métaux et d’autres matériaux comme le béton si l’environnement y est propice. Elle peut se retrouver dans les plantes de votre maison, dans vos textiles dans vos aliments. C’est donc dire que toutes les maisons ont des moisissures à des degrés plus ou moins importants.

Comment la moisissure se propage-t’elle?

La moisissure se propage grâce aux spores qu’elle émet dans l’air (qui sont son moyen de reproduction). On peut comparer le principe à un pissenlit blanc (dandelion) qui libère ses akènes (graines avec parachutes). Les spores sont volatiles ce qui fait qu’elles vont se propager dans l’air pour trouver un endroit où croître.

Par contre, s’il y a des moisissures sur un mur au sous-sol, cela ne va pas nécessairement s’étendre jusqu’au rez-de-chaussée. La qualité de l’air du rez-de-chaussée pourrait être touchée, mais les moisissures ne vont pas nécessairement se mettre à croître sur les matériaux surtout s’il n’y a pas présence d’humidité.

Pourquoi pouvons nous ressentir des effets ?

Les moisissures (champignons microscopiques) produisent une mycotoxine. À la base, les moisissures génèrent cette mycotoxines pour défendre leur territoire face aux autres organismes environnants. Elle risque donc de provoquer des symptômes chez les occupants. Une moisissure peut générer différentes mycotoxines. Par exemple, Aspergillus fumigatus génère plus de 8 toxines différentes. Cette moisissure, comme plusieurs autres du type Aspergillus, est d’ailleurs reconnue comme étant une moisissure qui éprouve une facilité à se loger dans les poumons et à s’y développer, cette maladie se nomme l’aspergillose.

Comment reconnaît-on les moisissures?

Les moisissures ont un éventail de couleurs et de textures impressionnant. Cela varie en fonction de leur espèce, du stade de leur développement, etc. Elles ne se limitent pas au brun et au noir contrairement à la croyance populaire, mais peuvent adopter des teintes de blanc, de beige, de violet, de bleu et même de rose. Elles ont généralement une apparence fibreuse et peuvent même avoir l’air de poussières déposées sur un mur (petits cercles).

S’il y a de la moisissure visible, l’air de ma maison est-il contaminé?

Non. Ce n’est pas parce qu’il y a des moisissures sur un mur qu’il y a nécessairement une contamination de l’air. Cependant, le meilleur moyen de s’assurer que les moisissures apparentes ne contaminent pas l’air de votre habitation est de faire des prélèvements d’air. Certaines espèces de moisissures sont moins volatiles que d’autres (Stachybotrys chartarum par exemple). Aussi, si les matériaux ne sont pas bougés, si l’aspirateur ne vient pas d’être passé, il est peu probable qu’il y ait contamination dans l’air.

Saviez-vous qu’une odeur « de cave » n’existe pas concrètement?

Si elle est présente, c’est qu’il y a un problème visible ou caché qui la crée (source d’infiltration, présence de moisissures, bois pourri, etc.). De même, l’humidité n’a pas d’odeur. Ce qui crée l’odeur “ d’humidité ” ce sont généralement les bactéries, les levures et les moisissures retrouvées. Elles peuvent dégager des produits chimiques odorants (composés organiques volatils microbiens, C.O.V.M.). S’il y a une odeur causée par la présence de croissances organiques, c’est qu’il est possible que la qualité de l’air soit affectée.

Le Groupe CEBQC pourra, dans un premier temps, évaluer l’ampleur de la contamination et dans un deuxième temps trouver la source et déterminer les travaux et l’estimation de ceux-ci afin de trouver l'origine et de régler de façon définitive le développement de moisissures. N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Les services d’expertise technique du Groupe CEBQC sont réalisés par la division MH EXPERTISE, ce qui permet à l’équipe d’experts d’échanger directement avec les gestionnaires et les estimateurs du Groupe et ainsi répondre rapidement aux besoins de la clientèle. Forts d’une expérience de plus de 35 ans, ayant effectué plus de 3000 expertises et étant reconnus par les tribunaux comme experts, les experts de MH EXPERTISE seront en mesure de bien identifier et de documenter objectivement les dommages ou vices affectant les différents ouvrages.